Faut pas faire attention Théo est une brutalité de la guerre. En langage clinique, on appelle ça un paranoïaque, en langage militaire un  brigadier.

Michel AudiardUn taxi pour Tobrouk